Natura 2000

La vie d’un site Natura 2000

Natura 2000 : un réseau de chercheurs, d’élus, de citoyens et d’usagers

Tous les sites, même les plus isolés, dans une péninsule nordique, sur une île en mer Egée ou au bord du "penn ar bed" (bout du monde) breton, sont reliés par une même volonté de préserver l’environnement.
Leur interdépendance résulte de problématiques communes
 - la nature de leur sol, leur relief, leur climat ou encore les activités traditionnelles qui y sont menées par leurs habitants
 - des éléments naturels communs voir mitoyens
 - un même fleuve peut traverser plusieurs sites Natura 2000 distants
 - mais aussi une communauté d’intérêt et de réflexion en faveur d’un mode de vie respectueux de la biodiversité.

Cette approche environnementale est largement ouverte sur la société et les aspirations des usagers des sites. Elle prend en compte les dimensions sociale, économique et culturelle portées par les habitants et fait d’un site Natura 2000 le laboratoire "grandeur nature" d’un aménagement raisonné du territoire.

Natura 2000 : plus qu'une carte, des spécificités locales

La diversité des espèces et des habitats naturels interdit une politique générale qui oublie le terrain. De même, une carte ne fait pas le territoire.

Les sites Natura 2000 sont donc gérés par les acteurs de terrain
  - collectivités territoriales, associations locales, habitants, usagers, entreprises
 - en fonction de problématiques particulières. Telle zone est inondable ? Telle autre abrite des oiseaux dans leur migration ?
Forts d’une connaissance concrète et bien souvent ancestrale d’un territoire, les acteurs locaux dessinent l’avenir de leur site Natura 2000 où l’homme et la nature s’acceptent et s’enrichissent mutuellement.
C’est véritablement un nouveau rapport à l’environnement que propose Natura 2000.

Le site Natura 2000 sur la côte des abers, aber-benoît et aber wrac'h

Superficie : 1916 ha
pour ce qui concerne les abers, aber-benoît et aber wrac'h

Ce Site d'Intérêt Communautaire (SIC) est classé depuis avril 2002.
Cette zone comprend une Zone de Protection Spéciale (ZPS) constituée par les ilots de Trevoc'h

Source: natura 2000